Mes Expéditions Polaires

 Spitzberg - 2001
 Nunavut / Terre de Baffin - 2002
 ProjetsSpitzberg.htmlNunavut.htmlProjets.htmlshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2
Le dépassement de soidepassement_de_soi.htmlshapeimage_3_link_0
Mes liensliens.htmlshapeimage_4_link_0
En Pratique
 le froid
 l’altitude
 l’hygiènepratique_-_le_froid.htmlpratique_-_altitude.htmlpratique_-_hygiene.htmlshapeimage_5_link_0shapeimage_5_link_1shapeimage_5_link_2
Mes Expéditions d’Altitude

 Kilimanjaro - 2003
 Mc Kinley - 2003
 ProjetsMc_kinley.htmlProjets.htmlshapeimage_6_link_0shapeimage_6_link_1
 
Géographie
Climat
Société
Les voies
Récit
PhotosKilimanjaro__-_geographie.htmlKilimanjaro_-_climat.htmlKilimanjaro_-_societe.htmlKilimanjaro_-_les_voies.htmlKilimanjaro_-_photos.htmlshapeimage_7_link_0shapeimage_7_link_1shapeimage_7_link_2shapeimage_7_link_3shapeimage_7_link_4
  1. La grande traversée du Kilimandjaro par les voies Shira et Mweka permet la découverte des faces cachées du volcan, loin de la foule de la voie Marangu (et de la voie Machame, désormais) et surtout plus proche de l'environnement si particulier sous cette latitude et à ces altitudes.


  2. La voie Shira donne plus d'occasion d'observer les animaux car elle est moins fréquentée que les autres. La progression en altitude est plus douce et permet une meilleure acclimatation, tout en découvrant le sommet par sa face sauvage.


  3. L'accès au sommet débouche sur le glacier Furtwangler et l'intérieur du cratère. Cet itinéraire permet alors de progresser sur le bord du cône pendant plusieurs heures, offrant ainsi un panorama superbe et toujours changeant de l'intérieur du cratère

  1. Samedi 15/02 - journée consacrée au voyage


  2. Lever 04h, vol KLM Paris Charles de Gaulle - Amsterdam - Kilimanjaro Airport.


  3. Il faut compter environ 10 heures de vol et 2h de décallage horaire pour rejoindre Kili Airport.


  4. Il est conseillé de garder dans le bagage à main le nécessaire pour commencer le trek : sac de couchage, traitement anti-palu, chaussures, etc. En effet, il n'est pas rare que la bagage en soute n'arrive pas 'tout de suite' à Kili Airport.


  5. Arrivée à Kilimanjaro Airport vers 21h30, altitude de l'ordre de 800 mètres. A la descente de l'avion, on est pris par une sensation de chaleur étouffante. Il ne fait que 25°C mais l'humidité est importante.


  6. Après ce long voyage, une bonne nuit de repos ne sera pas superflue pour affronter au mieux l'altitude et l'hypoxie et ainsi réduire les risques de Mal Aigu des Montagnes.


  7. Nuit à Oasis hôtel, Arusha (1400m), à 45 minutes de l'aéroport, 1h du matin.


  8. Dimanche 16/02 - journée de repos à l'hôtel


  9. lever 7h30. En guise de longue nuit, la nuit aura été courte. Les chiens aboient tard le soir et le soleil se lève tôt le matin, en Tanzanie aussi.


  10. Petit déjeuner de rêve au milieu des hérons, ibis, flamants roses et grues.


  11. Promenade au marché d'Arusha. Ce marché à l'ambiance très africaine présente des produits haut en couleur : épices, fruits mais aussi poissons et viandes sur des étalages évidemment non réfrigérés. Le soleil tape fort         (~ 25°C). Nous sommes accompagnés d'une troupe de jeunes locaux qui veulent des dollars en échange de leur protection contre les voleurs...


  12. De retour à l'hôtel, nous préparons nos sacs après le lunch. Il faut limiter le poids du sac à remettre aux porteurs à 9Kg.


  13. Météo     Soleil et grosses averses orageuses en fin d'après-midi

  14. Température   25°C

  15. Altitude     1400 m

  16. Moral     3/5 : le groupe est très sympa mais suis fatigué.



  17. Lundi 17/02 - jour 1: marche vers Forest camp : 2600 mètres


  18. Départ à 8h30 d' Arusha en véhicule 4*4 : nous arrivons à 2200 mètres après 1h de route (passage à Moshi) et 2h de piste. Nous remettons nos sacs aux porteurs et gardons avec nous les affaires de la journée.


  19. Départ de la journée de marche à 12h.

  20. Nous cheminons dans une forêt tropicale, apercevons furtivement des singes et arrivons au camp à 14h.


  21. Nous nous éloignons du camp principal monopolisé par une importante colonie américaine.


  22. Nous sommes 6 trekkeurs, accompagnés de 15 porteurs, 1 guide, 1 assistant guide, 1 accompagnateur francophone, 1 cook et 1 assistant cook.


  23. C'est assez imposant et cela me change des éxpé en autonomie totale du Spitzberg et Nunavut. Il faut savoir malgré tout certains groupes (notamment américains) ont un ratio de 8 pour 1...

  24. nous marchons la plupart du temps à 6, les porteurs cavalant devant malgré leurs charges.


  25. Le repas qui nous est servi est impressionnant : pâtes, choux, viande hâchée, soupe et l'inévitable thé.


  26. Météo     Grand soleil

  27. Température   25°C à l'ombre

  28. Altitude            2200 -> 2600 m

  29. Moral     4/5 : première mise en jambe tranquille.



  30. Mardi 18/02 : Jour 2 : marche vers Shira 1: 3600 mètres


  31. La nuit à Forest Camp est relativement froide (6°C) mais surtout très humide dans la forêt : je dors moyennement bien et n'ai toujours pas récupéré de la fatigue du voyage et des mauvaises nuits précédentes.


  32. Réveil à 6h30, on nous amène le thé "officiel" (AOC Marie) au lit et quittons le camp à 8h30. Les porteurs doivent ranger l'ensemble du camp (démontage des tentes, vaisselle du petit déj, etc) mais ne tardent pas à nous rattraper et dépasser.


  33. Nous sortons de la fôret après une heure de marche pour rentrer dans la savanne.


  34. Obedi (notre accompagnateur francophone) indique que même à ces altitudes, il peut y avoir des lions, buffles et éléphants, mais pas là où nous sommes, ces animaux préfèrent éviter les endroits fréquentés par l'Homme.


  35. Arrivée à Shira 1 à 13h.


  36. On nous sert du thé et un quatre-heure en milieu d'après-midi. Au menu, beignets, ananas et pastèques !!!


  37. Le rythme de progression est très peu élevé, mais doit favoriser l'accomodation aux conditions d'hypoxie.Le temps libre nous permet de jouer aux cartes et faire plus ample connaissance entre trekkeurs mais aussi d'apprendre quelques mots de Swaeli :


  38. "caribou" : bienvenue

  39. "djambo" : salut

  40. "asente san" : merci beaucoup

  41. "zouri" : bon - ca, va.


  42. L'école en Tanzanie n'étant gratuite que jusqu'à 7 ans, très peu ont la chance de bien savoir lire et écrire. L'orthographe des mots ci-dessus est donc peu sûre.


  43. Shira 1 est un camp très exposé au vent. Même emballées dans plusieurs sacs plastiques (devant initialement protéger de la pluie), toutes les affaires deviennent vite pleine de terre.

  44. Prévoyez des guêtres pour vous protéger lors des passages boueux.


  45. Le camp est assez bruyant, nous sommes 4 groupes ce soir, ce qui représente ~ 120 personnes, porteurs compris.

  46. Malgré tout, nous nous estimons heureux, car le nombre de groupe sur les voies Marangu et Machame peut atteindre 30 ou 50 !!!


  47. Il fait nuit à 18h et nous nous couchons donc vers 19h30. Un peu de musique sur mon très pratique lecteur de mini-disc me permet d'attendre que tout le monde se couche et se décide à dormir. A 22h, le sommeil ne vient toujours pas (symptômes d'une mauvaise adaptation à l'altitude ou simplement gêne à cause du bruit sur le camp ?)


  48. Météo     grand soleil et beaucoup de vent à Shira 1

  49. Température   25°C

  50. Altitude     2600 -> 3600 m

  51. Moral     3/5 : pas de problème particulier, mais n'arrive pas à récupérer de la fatigue des jours précédents.



  52. Mercredi 19/02 : Jour 3 : marche vers Shira Campo, 3800 mètres.


  53. Très mauvaise nuit à 3600m. Malgré la fatigue, je ne parviens pas à dormir plus de 4h, en 4 ou 5 fois, entre minuit et 6h.


  54. 6h30 : réveil et traditionnel thé au lit.


  55. Départ difficile à 8h30, je suis fatigué, somnole et baille sans cesse. Aujourd'hui, les séquelles de 4 nuits où le sommeil récupérateur n'a pas été au rendez-vous sont importantes.


  56. Nous apercevons des "antilopes" à quelques centaines de mètres, mais impossible d'approcher plus : elles nous guettent depuis quelques minutes et laissent toujours entre nous une distance de sécurité.


  57. Nous montons au Pic des Cathédrales (3800m) mais le point de vue n'est pas à la hauteur de nos espérances : des nuages nous bouchent la vue. Espérons que le ciel sera entièrement dégagé lorsque nous serons à Uhuru Peak.


  58. Nous redescendons et nous dirigons vers Shira Campo, 3800 mètres. Les autres groupes qui sont sur la voie Shira campent ce soir sur Shira 2 camp.


  59. Je suis toujours aussi fatigué, de légers maux de tête apparaissent à 3800 mètres. Arrivée à Shira campo à 12h45. Lunch au camp.


  60. Petite sieste indispensable cet l'après-midi : les maux de tête passent, espérons que cette nuit sera bonne.


  61. Météo     Soleil

  62. Température   20°C

  63. Altitude     3600 -> 3800 m

  64. Moral     2/5 : nous verrons ce que les prochains jours nous réservent, mais pour le moment, les maux de                                                 

  65.                         têtes et le mauvais sommeil me laissent songeurs



  66. Jeudi 20/02 : Jour 4 : marche vers Western Breach, 4800 mètres.


  67. Bonne nuit, comparativement aux précédentes. Grâce à un somnifère, j'ai pu dormir 6 ou 7 heures.


  68. Lever à 6h30, départ à 8h30. La journée s'annonce cruciale, nous allons atteindre l'altitude du Mont Blanc.


  69. Nous prenons notre Lunch à Lawa Tower, les effets de l'altitude commencent à se faire sentir pendant la marche, la ventilation est de plus en plus importante et les conversations deviennent de plus en plus rares.


  70. Quelques membres du groupes commencent à souffrir de maux intestinaux, certainement à cause de l'eau ou des aliments. Nous désinfectons l'eau que nous buvons mais n'avons pas de contrôle du reste.


  71. Nous arrivons à Arrow Glacier Camp à 13h. Les efforts à cette altitude ne sont plus anodins : 126 pulsations/minute quelques instants après être arrivés, le rythme respiratoire est satisfaisant. La fréquence redescend rapidement, mais reste relativement élevée même au repos (85). Au delà des pulsations, ce qui est impressionnant à la force du battement. On sent que le coeur tape fort, même au repos, même à faible fréquence.


  72. De nouveaux légers maux de tête sont apparus à la montée, ne disparaissent pas au repos mais à la prise d'aspirine (1000mg).


  73. Je subis également des diarrhées qui arrivent au plus mauvais moment : l'assaut sera donné cette nuit !


  74. Nous prenons le repas à 18h (très léger en ce qui me concerne...) et nous couchons à 19h. Le vent se lève et souffle violemment, en rafale, pendant quelques heures. La tente souffre et se couche. Difficile de bien dormir dans ces conditions.


  75. Météo     Soleil et passages nuageux

  76. Température  15°C au soleil

  77. Altitude     3800 -> 4800 m

  78. Moral     2/5 : l'assaut ne se présente pas dans les meilleur conditions : manque de sommeil, diarrhée.

  79.                        Mais il ne reste que 1000m pour dominer toute l'Afrique, alors vivement l'assaut.



  80. Vendredi 21/02 : Jour 5 : assaut du Kilimanjaro par la Western Breach, 5891m.


  81. Réveil à minuit. Nous laissons les affaires inutiles pour l'ascension aux porteurs. Une fois leur nuit terminée, ils feront route pour nous retrouver de l'autre côté du Kilimanjaro dont ils feront le tour par Barranco Hut.


  82. Départ à 1h. La Western Breach passe au travers d'importants blocs volcaniques que nous devons escalader. Il n'est pas rare de trouver une pente à 60°. Dans ces conditions, il ne s'agit plus de randonner, mais d'utiliser les mains comme appuis ou monter les genoux vers le tronc pour grimper. Mes problèmes intestinaux rendent ces exercices particulièrement délicats. Le début de l'ascension est donc particulièrement difficile pour moi.


  83. Il faut envoyer beaucoup de bois (AOC Renaud), les effets de l'altitude se font sentir. Nous arrivons en haut de Western Breach vers 6h après une montée interminable, le sommet de Western Breach semblant s'éloigner à chaque pas. Il y souffle un vent violent, la température équivalente est de l'ordre de -20°C.


  84. Nous progressons un quart d'heure sur un replat, entre les glaciers et commençons à monter dans la neige vers Uhuru. Il s'agit en fait de glace dans laquelle des marches ont été taillées à force de passage.


  85. 150 mètres plus haut, nous arrivons au sommet du toit de l'Afrique : 5891 mètres.


  86. Le point de vue est sensationnel et l'émotion est forte.


  87. Nous avons la chance d'arriver par une voie où nous sommes les seuls; de l'autre côté arrivent les voies Machame et Marangu.


  88. Après quelques moments de congratulations et quelques photos, nous redescendons en croisant la foule des voies Machame et Marangu.


  89. Nous arrivons à High Camp (4000 mètres) vers midi où finalement nous nous arrêterons pour passer la nuit : les autres groupes descendent jusqu'à 3000m.


  90. Après-midi de repos bien méritée après ces 12 heures de marches quasi continues et 2900 m de dénivellé.


  91. Météo     Soleil

  92. Température  -20°C au vent lors de la montée.

  93. Altitude     4800 -> 5894 -> 4000 m

  94. Moral     5/5 : le point de vue au sommet vaut les efforts consentis lors de la montée, et bien plus encore.



  95. Samedi 22/02 : Jour 6 : sortie du Parc par Mweka gate, 1800 m.


  96. Réveil à 6 heures pour un départ à 7h30, vue dégagée sur le Kilimanjaro.



  97. Direction Mweka gate à travers une forêt équatoriale.


  98. Arrivée à Mweka gate à 12h30, remise des diplômes, remise des pourboires. Il est de tradition que les porteurs entonnent en Swaeli une chason appelée "Kilimanjaro" en remerciement des pourboires.


  99. Nous retrouvons notre 4x4 et la route; nous arrivons à Moshi à 14h.


  100. Organisé par Atalante, participants :


  101. Stéphanie et Sylvain Minaud

  102. Benoit Poeuf et Marie-A Bono

  103. Renaud

  104. Fabien Carré